Ronald Richoux : le mouvement et le partage

Publié le 02 novembre 2017
interview
Ronald Richoux

Ronald Richoux est coach pour Fun and Fly depuis les premières heures du séjour coaching. Nous lui avons posé quelques questions sur sa vision du sport et des voyages.

Pour commencer, qui es-tu ?

Je m’appelle Ronald Richoux, rider et coach windsurf. Je suis windsurfer depuis 1987, prof de windsurf depuis 1990, sup-surfer depuis 2007 et prof de sup depuis 2009

Comment vois-tu le windsurf  / sup dans 25 ans ?

Toujours des sports aussi passionnants, mais malheureusement de plus en plus de monde sur les spots dejà surpeuplés par endroit

Peux tu me décrire brièvement les évolutions qui t’ont le plus marqué dans l’histoire du windsurf ?

Les premiers loopings, le tandem éjectable de Manu Bertin et Serge Griessman, Antoine Albeau à plus de 50 noeuds, Jaws, les doubles loops, le freestyle moderne, les voiles de vagues à 4 puis 3 lattes, beaucoup d’évolutions sur le matos…

Mais une chose reste immuable : la passion et la gentillesse des meilleurs windsurfers du monde !!! Ils sont cool et accessibles, et c’est rare dans le sport professionnel.

Comment as tu accueilli l’arrivée du kite autour des années 2000 ?

J’ai fais du kite en 1999 pour la première fois, et je n’ai pas spécialement aimé… j’en refais de temps en temps, mais ce n’est pas mon sport de prédilection … cependant c’est super que de nouveaux sports émergent !!!!

As-tu eu des difficultés à faire face à l’effet de mode du kite lors de sa démocratisation ?

Aucune ! seul le discours des kiteboarders qui trouvaient les windsurfers ringards était grotesque . mais la même chose s’est passee avec le snowboard et le ski, maintenant, ce sont 2 sports murs, et on n’entends plus ce genre de discours… Idem avec le kite, et c’est bon de pouvoir partager des sessions sans prise de tete .

Si tu devais faire un classement des meilleures destinations / spots pour naviguer, rider lesquels donnerais tu ?

Maui, Maurice, Maroc, Canaries, Brésil

Quels conseils donnerais-tu aux riders pour préparer au mieux leur trip à l’étranger ?

  • niveau équipement : apprendre à faire le plus avec le moins
  • niveau physique : faire du sport régulièrement et ne pas se préparer 15 jours avant en n’ayant rien fait le reste de l’année

Selon toi, quel est l’avenir du tourisme sportif ?

Je pense qu’internet fait du mal aux agences classiques, mais il y aura toujours du monde qui ne sait pas ou n’a pas le temps de construire ses vacances, donc ca devrait aller. On est de plus en plus nombreux sur terre, donc il y aura de plus en plus de monde à partir faire du sport ailleurs. Mais la concurrence est rude car elle se fait à l’échelle planétaire, et il y a une multiplication des sports et de l’offre… je pense que ca va bien se passer !!!

Quelles sont les destinations à surveiller (qui ont un fort potentiel) de près pour les années à venir ?  

L’Amerique du Sud (Perou, Chili, Costa rica)

A quoi penses-tu en premier lorsqu’on te parle de windsurf / kitesurf ou sup ?

  • Windsurf : arrêtez de penser que c’est difficile !!! Le matos et les techniques d’apprentissage ont beaucoup évolué !!! C’est une activité fabuleuse au multiples facettes … on peut se faire plaisir quel que soit son niveau. des gens comme Francisco Goya, Kauli Seadi, Brawzinho ou Antoine Albeau sont des gars qui représentent bien l’esprit de notre sport… Allez leur parler si vous les croisez !!!
  • Kitesurf : je prends plaisir à partager des sessions avec des kiteboarders dans les vagues et à les regarder rider. Ceux qui font des tout droits en travers de la vague (surtout si je suis dessus …) sont moins mes potes.
  • Sup : c’est devenu aussi important pour moi que le windsurf !!! j’y prends autant de plaisir… beaucoup trop de gens pensent qu’il suffit de ramer un coup à droite un coup à gauche, alors que c’est plus technique qu’il n’y parait… Ca reste tout de meme tres accessible .

Qu’est-ce qui t’anime dans ce milieu ?

Plusieurs de mes élèves sont devenu mes potes, mes sponsors sont des amis, et chaque session est différente, il n’y a pas de routine… tout est dit : le mouvement et le partage  !

As-tu une anecdote à nous raconter à propos de ta carrière ?

J’ai horreur des piqûres … on est devenu super potes avec un de mes élèves en passant du vert au jaune lorsqu’il s’est fait recoudre le pied au Bresil durant un coaching … lol !!!

Qu’est ce tu aurais envie de dire aux jeunes qui ont envie de se mettre à nos sports ?

On a tous été débutant un jour, on s’est tous accroché pour progresser, c’est beaucoup plus facile aujourd’hui qu’il y a 20 ans, alors décrochez de la tablette/télephone et venez nous voir …

Quelle image as-tu de Fun & Fly - Sport Away ?

Lorsque j’ai voulu proposer mon premier trip coaching à maui en 2007, j’ai contacté Laetitia, la directrice et maintenant propriétaire de Fun & Fly. Elle m’a tout de suite suivi et a cru dans cette nouvelle approche. Toute l'équipe est à son image, tout le monde est partant pour de la nouveauté et améliorer ce qui existe déjà. Mes semaines coaching en sup en sont un exemple…

 

Suivez Ronald sur Facebook